Tunisie : Les négociations d’El Kamour, de nouveau, à l’arrêt !

Après un premier blocage résolu, les séances de négociation entre les représentants de plusieurs ministères et la coordination du sit-in d’El Kamour, en présence de plusieurs représentants d’organisations nationales et des compétences locales, sont de nouveau à l’arrêt.

Et pour cause un différend concernant le dernier point des négociations portant sur l’emploi de 1500 protestataires dans les compagnies pétrolières.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le chef de mission de négociation Habib Achour a affirmé qu’en dépit de ce blocage, les négociations ont enregistré un taux d’avancement de 80% grâce aux efforts du gouvernement.

Les séances de négociation avaient repris lundi 12 octobre 2020 entre les représentants de plusieurs ministères et la coordination du sit-in d’El Kamour, en présence de plusieurs représentants d’organisations nationales et des compétences locales.

Les négociations avaient été bloquées, une première fois, en raison d’une divergence de points de vues sur la manière d’allouer les 80 millions de dinars de crédits que le gouvernement s’est engagé à accorder chaque année à la région de Tataouine.

Depuis le 25 février 2018, un sit-in est observé à El-Kamour où les protestataires ont lancé un ultimatum au gouvernement pour mettre en application les accords d’El-Kamour.

Les contestataires d’El Kamour reprochent principalement au gouvernement la non application d’une majeure partie de l’accord signé, le 16 juin 2017, entre le gouvernement et les jeunes de la région. Ils ont même adressé une lettre au président de la République revendiquant la mise en œuvre de toutes les clauses de l’accord d’El Kamour.

Commentaires:

Commentez...