Les avocats en grève générale, vendredi prochain

Suite à l’incident du tribunal de Ben Arous, les avocats ont annoncé une grève générale vendredi prochain, à l’appel de l’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) pour dénoncer  » des pressions exercées sur la justice  » et  » l’impunité « .

La décision a été prise à l’issue d’une réunion extraordinaire du conseil de l’Ordre des avocats tenue lundi à Tunis, rapporte l’agence TAP.

Le conseil a également décidé l’organisation vendredi prochain d’un mouvement de protestation devant le Tribunal de première instance de Tunis, suivi d’une marche jusqu’à, place de la kasbah, pour dénoncer ce qu’il qualifie de « pressions » exercées sur la justice et de l’impunité.

 » Une action en justice sera engagée auprès du ministère public contre le syndicat régional des forces de sécurité intérieure de Ben Arous, pour abus de pouvoir « , a indiqué le Conseil dans un communiqué.

Par ailleurs, le conseil de l’Ordre des avocats a souligné son intention de créer, avec le concours de la société civile, un Observatoire national pour signaler les violations des droits de la Défense dans les différentes étapes des procès.

L’affaire remonte au 4 août 2020, lorsque l’avocat en question avait contacté l’Onat pour l’informer qu’elle avait été victime de violences de la part du sécuritaire alors qu’elle était au district susmentionné avec son client.

Il y a quelques jours, le porte-parole du tribunal de première instance de Ben Arous, Omar Hanin, avait déclaré que le juge d’instruction qui a pris en charge le dossier d’agression de l’avocat Nesrine Karnah par le chef du district sécuritaire d’El Mourouj 5 avait décidé de maintenir le principal accusé en état de libération jusqu’à ce que les recherches sur l’affaire soient achevées.

Le bâtonnier de l’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) Ibrahim Bouderbala a vivement dénoncé l’agression d’un avocat par le chef du district de sécurité à El Mourouj 5, gouvernorat de Ben Arous.

Mettant en garde contre ces agissements, il a confirmé qu’ils prendront contact avec le président de la République, Kais Saied, le Chef du gouvernement Hichem Mechichi et le président du Parlement Rached Ghannouchi au sujet de cette affaire.

Commentaires:

Commentez...