L’allégement des mesures a stimulé le démarrage des flux touristiques, selon Habib Ammar

Dans une interview accordée à TourMaG.com, le ministre du Tourisme et de l’artisanat Habib Ammar est revenu sur les mesures prises par le gouvernement tunisien en juillet dernier pour stimuler le tourisme.

Selon ses dires, les mesures allégées – pas de PCR, pas de quatorzaine – accordées aux touristes, ont eu effet sur les marchés européens en général.

 » Les mesures adoptées, conditionnées par un protocole sanitaire rigoureux pour le tourisme tunisien, ont stimulé le démarrage des flux touristiques en provenance de l’Europe. En effet, nous avons enregistré 131 000 entrées durant les deux mois de juillet et août contre seulement 31 000 entrées enregistrées pendant la période allant du mois de mars à la fin du mois de juin 2020. Dans le même contexte, les mesures en question ont permis la programmation de vols charter au départ de : la Pologne, la Tchéquie, la Biélorussie et le Luxembourg », a-t-il expliqué.

Evoquant la crise du secteur, le ministre a expliqué que « les effets collatéraux du coronavirus ont plongé le secteur dans la plus grave crise de son histoire. Cette pandémie a touché plusieurs secteurs et surtout le secteur du tourisme. Parmi les activités les plus touchées, les agences de voyages qui ont été presque totalement paralysées ».

Les données de la banque centrale font état de recettes touristiques cumulées n’ayant pas dépassé 1,7 milliard de dinars à fin septembre, soit une baisse de 59,7% lors des neuf premiers mois de l’année contre des recettes d’une valeur de 4,3 milliards de dinars, durant la même période de 2019.

Depuis mai, les recettes touristiques ne cessent de régresser et ont enregistré une baisse de 60% à la date du 10 septembre 2020 en ayant généré des recettes ne dépassant pas 1,5 milliard de dinars.

Une baisse de 61% en août 2020 avait été enregistrée pour atteindre 1,4 milliard de dinars, contre 3,7 milliards de dinars, à la même date de l’année écoulée. A fin juillet 2020, elles avaient chuté de 56% pour soit 1,2 milliard de dinars, contre 2,8 milliards durant la même période de l’année dernière.

Commentaires:

Commentez...