Ecole coranique de Regueb : Le directeur innocenté, le parquet fait appel !

Le tribunal de première instance de Sidi Bouzid avait annoncé un non-lieu, vendredi 10 octobre 2020, en faveur du directeur de l’école de Regueb dans l’affaire de traite des êtres humains.

Le parquet du Tribunal de première instance de Sidi Bouzid, a fait appel du non-lieu prononcé, a annoncé, ce lundi 12 octobre, son porte-parole, Makram Mosbahi, sur les ondes de Mosaique FM.

Dans cette affaire de l’école coranique de Regueb le propriétaire de l’école, Farouk Zeribi avait également comparu pour polygamie et mariage non conforme aux règles légales.

Sur sa page Facebook, le député et porte-parole de la Coalition Al Karama Seifeddine Makhlouf avait fièrement annoncé la nouvelle. « Honte à ceux qui ont monté cette affaire de toutes pièces », avait-il lancé.

L’affaire remonte au début de l’année 2019, lorsqu’un reportage télévisé avait mis sous la lumière les conditions de santé, d’hygiène et de sécurité médiocres à l’école de Regueb où 42 enfants (âgés de 10 à 17 ans) avaient été victimes d’agressions sexuelles.

Par ailleurs, Ilham Barboura, responsable au ministère de l’Éducation, a révélé, aujourd’hui, dans une déclaration sur les ondes de Shems fm qu’il y avait une relation directe entre les événements de Soliman de 2006 et l’affaire de l’école coranique de Regueb.

Commentaires:

Commentez...