ARP : Le gouvernement retire le projet de loi sur la répression des atteintes contre les forces armées


L’Assemblée des Représentants du Peuple a décidé ce lundi 12 octobre de reporter l’examen en plénière du projet de loi sur la répression des atteintes aux forces armées suite à une demande faite par le gouvernement.

En effet, le gouvernement a décidé de retirer ce projet de loi pour davantage de concertations, a-t-on annoncé.

Le projet de loi relatif à la répression des atteintes contre les forces armées, actuellement en phase d’examen en plénière à l’Assemblée des représentants du Peuple (ARP), fait polémique. Et pour cause, pour la société civile, il s’agit d’une loi qui vise à renforcer l’impunité des forces armées.

C’est dans ce sens que l’organisation Amnesty International a appelé l’Assemblée des Représentants du Peuple à rejeter le projet de loi sur la répression des atteintes contre les forces armées.

Pour sa part, le Courant Démocratique a estimé que ce projet de loi réintroduira rouvrira la porte à la répression des citoyens, affirmant qu’il ne votera pas en sa faveur.

Selon son texte, la présente loi vise à protéger les forces armées contre les atteintes qui menacent leur sécurité et leurs vies, et ce pour garantir la stabilité de la société tout entière.

Elle vise également à réprimer les attaques faites contre les édifices, les établissements et les équipements qui sont mis à leur disposition ou protection ou surveillance, ainsi que la répression des atteintes contre les secrets de la sûreté nationale.

Commentaires:

Commentez...