BAD : 250 millions d’euros alloués à la Tunisie pour améliorer l’accès à l’eau potable


Au total, la Banque aura mobilisé près de 250 millions d’euros pour améliorer l’accès à l’eau potable en milieu rural en Tunisie. C’est ce qui ressort dans document publié ce dimanche 11 octobre par la Banque Africaine de Développement (BAD).

« Quatre années après son achèvement, la première phase du programme porte ses fruits. L’impact sur l’hygiène et la santé des populations est probant. Le PAEPR a favorisé des opportunités d’investissement pour les petites et moyennes entreprises, dans différents secteurs d’activité. Ces bénéfices devraient s’étendre à d’autres zones rurales couvertes par la seconde phase du programme « , a souligné la BAD.

Elle évoque l’impact de ce programme sur la vie des gens, « il y a quelques années, plus d’une vingtaine de familles de Balace, petite localité de la province de Mornag, à la périphérie sud de Tunis, n’avaient toujours pas accès à l’eau potable. Leur situation a changé lorsqu’elles ont été raccordées au réseau, dont l’impact se fait sentir à chaque coin de rue ».

Dans sa conception, « les objectifs de ce programme étaient de fournir de l’eau potable de qualité en quantité suffisante, de favoriser de meilleures conditions sanitaires et de rendre plus attractifs les territoires ruraux, afin de créer de nouveaux emplois. En 2017, sa seconde phase a été lancée avec un financement additionnel de plus de 123 millions d’euros de la Banque dans le but d’atteindre un accès universel à l’eau en milieu rural », rapporte l’agence TAP.

Déployé sur plus de 80% du territoire, le PAEPR aura permis d’installer près de 120 nouveaux systèmes d’eau propre en faveur de plus de 100 000 habitants. Près de 150 systèmes plus anciens ont également été modernisés au profit de quelque 160 000 habitants.

Commentaires:

Commentez...