Tunisie : Une nouvelle motion de retrait de confiance contre Rached Ghannouchi en gestation

C’est le député du Courant démocratique, Hichem Ajbouni lui-même qui a évoqué cette question. Certains députés, peu satisfaits du rendement du président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Rached Ghannouchi et de sa vice-présidente, Samira Chaouachi, pourraient lancer une nouvelle motion de retrait de confiance les visant.

Au cours d’une interview accordée, ce jeudi 8 octobre 2020 à la radio Mosaique fm, Hichem Ajbouni a évoqué cette possibilité dans la mesure où de nombreux députés sont mécontents du déroulement du travail parlementaire depuis la rentrée.

Selon lui, plusieurs dépassements ont été commis, visant notamment le travail de Rached Ghannouchi et jugeant son rendement en-deçà de celui d’un président de parlement. Il a pris pour exemple la séance plénière de mardi 6 octobre lorsque « Rached Ghannouchi est arrivé à l’ARP à 17h00 pour ensuite faire l’appel et décider que le quorum des députés n’était pas atteint avant de repartir ».

Hichem Ajbouni a épinglé Rached Ghannouchi qui s’est retiré sans lever la séance et rappelle qu’au sein du parlement le quorum est de 73 députés. Selon lui, le président du parlement n’a pas respecté l’article 109 du Règlement intérieur de l’ARP.

Rappelons que le 30 juillet dernier, suite à une séance plénière réservée à une motion de retrait de confiance contre Rached Ghannouchi, le président de l’ARP n’avait pas été destitué, les députés ayant présenté la motion visant à l’écarter n’ayant pu récolter que 97 voix sur les 109 nécessaires.

Commentaires:

Commentez...