Habib Ghedira : « En phase de généralisation de la contamination, le nombre de cas ne peut plus être compté »

CP : Anadolu Agency

Nissaf Ben Alaya annonçait, hier, la généralisation de la contamination sur le territoire tunisien. Ce qui fait que, désormais, tous les gouvernorats sont concernés par l’accélération de la contamination par le coronavirus à une vitesse exponentielle.

Face à cette nouvelle situation, le ministère de la Santé a changé sa stratégie : les tests RT-PCR ne sont effectués qu’auprès des personnes présentant des symptômes, les analyses de contrôle ont été supprimées et les bilans de sont plus quotidiens.

Ripostant aux remarques, le membre du comité scientifique de lutte contre le Coronavirus, Habib Ghedira, a expliqué que c’est le système de gestion du virus qui a changé et non la stratégie de communication.

La stratégie de lutte contre le coronavirus durant la première vague était basée sur la réalisation du plus grand nombre possible d’analyses de laboratoire pour isoler les cas contaminés, poursuit-il.

Ghedira a indiqué que la Tunisie est actuellement en phase de généralisation majeure de l’épidémie, et qu’il n’est pas possible d’attendre les résultats des tests de laboratoire pour dénombrer les cas infectés par le virus.

« Le nombre de personnes contaminées par le virus a augmenté, et ne peut plus être compté. Ce n’est plus possible d’identifier toutes les personnes infectées qui ne présentent pas de symptômes », a-t-il indiqué sur Diwan fm.

Commentaires:

Commentez...