Tabib à Fakhfakh : « Oui je l’avoue, je suis un danger pour la Tunisie corrompue »

Tous les deux ont quitté leur poste, mais le conflit se poursuit…

L’ancien Chef du gouvernement Elyes Fakhfakh a déclaré hier, jeudi 1er octobre 2020, que l’ancien président de l’instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) Chawki Tabib représente une menace pour la Tunisie. Une déclaration qui vient plus d’un mois après le limogeage du chef de l’instance anti-corruption.

Fakhfakh a ajouté dans une interview accordée à Attassia tv, que Tabib était sujet de plusieurs plaintes portées contre lui, et qu’il a créé une entité parallèle à l’Etat.

Toujours selon lui, Tabib a « violé l’instance » et « mené des opérations d’extorsion et de chantage » au cours de son mandat.

« Son limogeage n’était pas un règlement de comptes, c’était une décision de réforme », a-t-il insisté.

La réponse de l’ancien président de l’INLUCC n’a pas tardé. Sur sa page Facebook, Chawki Tabib a posté un message adressé à Fakhfakh.

« Oui monsieur Elyes Fakhfakh, je l’avoue : je représente un danger pour la Tunisie corrompue… et je le resterai. La justice tranchera entre nous », a-t-il écrit.

نعم سي الياس الفخفاخ، أعترف: انا خطر على تونس الفاسدة…وسابقى كذلك، بيننا القضاء…

Publiée par Chawki Tabib sur Jeudi 1 octobre 2020

Commentaires:

Commentez...