L’ancien président Moncef Marzouki se prononce sur la peine capitale

L’ancien président de la République Moncef Marzouki a appelé à la nécessité d’abolir la peine de mort, après que cette question ait refait surface.

Marzouki a révélé dans un post sur sa page Facebook officielle, les raisons de son appel à l’abolition de cette peine, considérant que la peine de mort pouvait être une punition juste et légitime dans certains cas, mais son utilisation était historiquement et est toujours « une arme de tyrannie, d’injustice de classe et de racisme pour abuser des millions d’innocents ».

Il a confirmé que pendant sa présidence, il avait découvert qu’il y avait 200 personnes condamnées à mort et dont l’exécution n’a pas été appliquée.

« J’avais remplacé la peine immédiatement, et durant les 3 ans de ma présidence, aucun verdict de pendaison n’a été signé par ma personne », ajoute-il.

Rappelons que le président Kais Saied a annoncé son soutien à la peine de mort, le lundi 28 septembre 2020, lors d’une réunion du Conseil national de sécurité.

Commentaires:

Commentez...