France : L’Institut Pasteur découvre une molécule efficace contre le coronavirus

Lors du point de presse quotidien organisé dans la matinée de ce mercredi 30 septembre 2020 au ministère de la Santé, Dr. Hechmi Louzir a annoncé que l’Institut Pasteur de Lille (France) venait de tester avec succès une molécule connue sur le coronavirus.

Selon lui, l’Institut Pasteur de Lille pense avoir trouvé un médicament qui pourrait aider à combattre la Covid-19 dès le début de la maladie. Si cette découverte doit encore être confirmée par un essai clinique, le traitement pourrait toutefois voir le jour début 2021.

Dr. Hechmi Louzir a précisé cependant que ce médicament, dont le nom ne sera pas divulgué pour le moment, est en cours d’essai en France. Dès que les résultats et l’efficacité de ce traitement seront prouvés, il sera appliqué en Tunisie, a-t-il laissé entendre.

Concernant cette molécule en question, des chercheurs de l’institut Pasteur auraient découvert le principe actif d’un médicament existant efficace pour tuer le virus.

« Ce serait un médicament qu’on prend le plus tôt possible, dès qu’on a confirmation que l’on est infecté par le virus. L’idée étant de réduire la charge virale le plus vite possible pour deux raisons : la première, réduire la période de contagion des patients infectés, et la deuxième éviter que ces patients puissent passer vers des symptômes plus graves », a expliqué Terence Beghyn, chercheur et président-fondateur de lastart-up Apteeus, spécialisée dans le repositionnement de médicaments, rapportent les médias spécialisés français.

Dès le début de la crise sanitaire, en mars dernier, une équipe de recherche réunissant des chercheurs de plusieurs laboratoires de l’Institut Pasteur de Lille (CNRS, Inserm, Université De Lille, CHU de Lille et la start-up Apteeus) s’est mobilisée dans la recherche d’un traitement contre la Covid-19.

Plus 2000 molécules déjà utilisées pour d’autres maladies ont été sélectionnées comme étant capables d’apporter une réponse efficace contre le virus. « Et au début de l’été, l’une d’elle s’est révélée comme particulièrement puissante contre le virus et fait depuis l’objet d’une série d’essais. Cette molécule disposant déjà d’une autorisation de mise sur le marché, le protocole permettra un délai plus rapide dans sa mise en place » explique l’Institut Pasteur de Lille à Topsanté.

Les cultures ont ensuite été analysées par le docteur Sandrine Belouzard, du CNRS, l’une des seules spécialistes des coronavirus en France.

« Nous avons démontré in vitro (en laboratoire) qu’une molécule présente dans le principe actif d’un médicament existant est active contre le coronavirus. Nous l’avons testée sur des cellules humaines du poumon et les résultats se sont révélés très prometteurs », lâche le Pr Benoît Déprez, directeur scientifique de l’Institut Pasteur ; interviewé par La Voix du Nord. Il ajoute : « Nous avons prouvé que son principe actif peut tuer le virus à une concentration trente fois inférieure à celle qui est basiquement proposée… »

Les chercheurs préfèrent, pour l’heure, taire le nom de cette molécule commercialisée en faibles quantités et actuellement prescrite pour une toute autre pathologie et ce, afin d’en préserver les stocks.

Commentaires:

Commentez...