Affaire Rahma : Kais Saied se prononce pour la peine de mort !

Lors d’un conseil de Sécurité Nationale, le chef de l’Etat kais Saied est revenu sur le crime atroce commis à l’encontre de Rahma, une jeune de 27 ans.

Le président de la République s’est dit clairement pour la peine de mort dans ce genre de crime, tout en assurant tous les droits de défense à tous les accusés.

« Le texte existe », a-t-il insisté, rappelant que la loi tunisienne autorise toujours la peine de mort, mettant en garde contre la détérioation de la situation sécuritaire en Tunisie appelant les forces de sécurité à fournir plus d’efforts.

Le chef de l’Etat a promis dans ce sens que ces criminels d’auront plus aucun droit à la grâce, quoi qu’il en soit.

L’affaire Rahma, assassinée à Aïn Zaghouan, secoue encore l’opinion publique. Un meurtre qui a relancé le débat sur la peine capitale et les limites de son application en Tunisie.

Le secrétaire général de l’Organisation contre la torture en Tunisie, Mondher Cherni, a expliqué, ce lundi 28 septembre 2020, que l’exécution de la peine de mort n’a pas été mise en œuvre en Tunisie depuis des décennies.

D’ailleurs, après la révolution, la peine de mort prononcée contre plus de 100 personnes en Tunisie a été remplacée par la perpétuité.

Rappelons que la jeune Rahma a été braquée, violée puis jetée dans un ruisseau près de l’autoroute de la Marsa.

كلمة رئيس الجمهورية قيس سعيد لدى اشرافه على مجلس الأمن القومي

Publiée par ‎Présidence Tunisie رئاسة الجمهورية التونسية‎ sur Lundi 28 septembre 2020

 

Commentaires:

Commentez...