El-Kamour : Vers le dénouement de la crise ?


Réunis hier jeudi 24 septembre, les membres de la coordination du sit-in d’El Kamour ont apprécié les projets et mesures décidés par le gouvernement lors d’un conseil ministériel restreint, tenu le 23 septembre et dédié au gouvernorat de Tataouine.

Selon Khalifa Bouhaouch, membre de la coordination cité par l’agence TAP, les participants ont souligné l’importance de l’initiative prise par le gouvernement d’envoyer dans la région une délégation composée de représentants de différents ministères pour négocier les points en suspens.

La même source a appelé les organisations professionnelles à participer aux réunions de négociation avec les membres de la délégation gouvernementale afin de parvenir à des solutions efficientes qui permettent de surmonter la crise dont notamment la fermeture de la vanne de pompage de pétrole.

Parmi les dossiers urgents, il a rappelé notamment le recrutement de 500 personnes dans la société de l’environnement à Tataouine, l’intégration de 1500 jeunes en chômage dans les sociétés pétrolières installées au désert et l’octroi de 80 millions de dinars pour la réalisation de projets de développement dans la région.

Rappelons que la vanne de pompage de pétrole est fermée par les sit-inneurs d’El Kamour (gouvernorat de Tataouine) depuis le mois de juillet dernier durant lequel une grève générale avait été décrétée pendant deux semaines à Tataouine pour protester que la poursuite de la marginalisation de la région, revendiquer l’emploi et le développement et réclamer l’application de toutes les points de l’accord d’El Kamour conclu avec le gouvernement le 16 juin 2017, avec la médiation de l’UGTT, en particulier le point lié au recrutement des sans-emploi.

Commentaires:

Commentez...