Coronavirus : Pour avoir interdit la chicha, le maire d’Ez-zahra menacé de mort

Après avoir pris plusieurs mesures anti-Covid-19 et suite à sa décision d’interdire notamment la chicha (narguilé) et les jeux de cartes dans les cafés d’Ez-zahra, le maire Mohamed Rayen Hamzaoui, a été menacé de mort.

Mohamed Rayen Hamzaoui explique, dans une vidéo Facebook, avoir reçu, dans la soirée du mardi 22 septembre 2020 des menaces de mort de la part d’un inconnu.

Il indique avoir été contacté par téléphone d’un numéro inconnu. Son interlocuteur qui n’a pas encore été identifié l’a insulté et lui a proféré des menaces contre son intégrité physique et celle de sa famille pour avoir pris la décision d’interdire la chicha et les jeux de cartes dans les cafés.

Le maire d’Ez-zahra indique, par ailleurs, que suite à ces menaces, il a porté plainte ce mercredi 23 septembre, auprès du parquet de Ben Arous.

Commentaires:

Commentez...