Ghedira : « La situation pourrait s’aggraver… les hôpitaux bientôt surchargés » !


La situation épidémiologique va de mal en pis en Tunisie. L’image est telle que le pays ne cesse de battre les records concernant le nombre de nouveaux décès et contaminations causés par le coronavirus.

C’est dans ce contexte que le membre du conseil scientifique de lutte contre le coronavirus, Habib Ghédira lancé ce dimanche 20 septembre un cri d’alarme pour mettre en garde contre la dégradation de la situation.  » La situation de la pandémie liée au coronavirus, pourrait s’aggraver d’ici un mois si les Tunisiens ne s’engagent pas à respecter pas les règles de prévention contenues dans le protocole sanitaire général, à l’instar de la distanciation, le port du masque et le lavage des mains », a-t-il déclaré à l’agence TAP.

En effet, Ghédira a fustigé le relâchement constaté chez un nombre de citoyens qui ne respectent pas les mesures de prévention contenues dans le protocole sanitaire, notamment dans les espaces fermés (cafés, restaurants, administrations, cérémonies de mariage et autres évènements) soulignant l’impératif de faire preuve de vigilance et de prendre les précautions nécessaires en prévention de la propagation du virus.

 » La situation épidémique est alarmante vu le nombre record des cas contamination par le coronavirus enregistrés ces derniers jours en Tunisie et la hausse du nombre des décès » a-t-il relevé, ajoutant que les hôpitaux publics seront bientôt surchargés en raison de l’augmentation du nombre des patients.

Le membre du comité scientifique a déclaré également que la question du confinement obligatoire n’est pas à l’ordre du jour, contrairement aux informations relayées dans les réseaux sociaux et « qui sont fausses et infondées ».

Commentaires:

Commentez...