Nissaf Ben Alaya : « Les structures hospitalières, de plus en plus sous pression »

La coordinatrice nationale du programme de lutte contre le coronavirus et porte-parole du ministère de la Santé, Nissaf Ben Alaya a reconnu qu’il y avait un certain retard dans la prise en charge des patients Covid-19.

Confirmant que la majorité des décès dus au coronavirus ont été enregistrés dans les hôpitaux, elle a souligné la nécessité pour les porteurs du coronavirus de contacter l’hôpital ou la clinique la plus proche dès qu’ils sentent une détérioration de leur état de santé.

Ben Alaya a également reconnu qu’il existe de nombreuses lacunes au niveau du système de santé publique, telles que la capacité limitée des services de réanimation, qui ne sont plus destinés uniquement aux patients Covid-19, comme ce fut le cas au début de la propagation du virus en mars dernier, mais accueillent également les personnes atteintes de maladies chroniques.

« Nous enregistrons maintenant une augmentation du nombre de patients nécessitant la prise en charge dans les hôpitaux au point d’atteindre un état de tension dans nos structures hospitalières », a-t-elle déclaré, ce mardi, à l’agence TAP.

Les gestes barrières restent selon la responsable la première étape pour limiter la propagation, notamment le port de masques, la distanciation physique, le lavage des mains et le respect de l’auto-quarantaine.

Commentaires: