Rentrée scolaire: « L’État priorise l’économie au détriment de la santé des citoyens », estime la LTDH

La Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH) a critiqué « l’insistance du gouvernement à imposer une rentrée scolaire et universitaire au cours de la seconde quinzaine de septembre » malgré la situation épidémiologique actuelle.

Elle a mis en garde contre la possibilité de transmission du virus entre élèves et étudiants, et de là aux familles et aux quartiers populaires, « bien que les ministères en tutelle soient conscients des moyens limités et de l’impossibilité de prévenir et de protéger les établissements d’enseignement où les besoins les plus élémentaires manquent ».

Dans un communiqué rendu public hier, samedi 12 septembre 2020, la ligue a mis en garde les autorités du danger de sous-estimer la vie des gens, les tenant pour responsables de ce qui pourrait affecter les citoyens à la suite de leurs décisions aléatoires.

Dans le même contexte, elle a appelé les citoyens tunisiens à « adhérer pleinement aux recommandations des commissions de santé, et à compter sur eux-mêmes pour se protéger et protéger leurs enfants », considérant que « la position des institutions de l’État tunisien a donné la priorité aux intérêts économiques au détriment du droit à la santé et à la sécurité des citoyens ».

Commentaires: