Victime des réseaux sociaux, ce père de famille n’a rien à voir avec l’attaque d’Akouda

Parfois il ne faut pas se laisser emporter par la foule sur les réseaux sociaux. A l’issue de l’attaque de Akouda dimanche dernier, présenté comme étant un quatrième terroriste impliqué, ses photos en état d’arrestation par les forces sécuritaires ont été massivement partagées notamment sur le réseau Facebook.

Lynché par les internautes et insulté par tout le monde, ce père de famille s’est avéré être innocent, c’est en tout cas ce que confirme le porte-parole du ministère de l’Intérieur, d’ailleurs il a été sitôt libéré.

Accordant une interview à Sabra FM, le concerné affirme avoir été victime de malchance puisqu’il travaille de nuit dans un restaurant, et ne faisait que rentrer chez lui.

Il était là au mauvais moment et au mauvais endroit, lorsque l’attaque terroriste d’Akouda a eu lieu. Il appelle d’ailleurs à mettre fin à cette campagne de lynchage sur les réseaux sociaux dont il est victime et nie toute appartenance aux courants extrémistes.

تم تداول صورته على مواقع التواصل الاجتماعي على انه عنصر ارهابي متورط في عملية سوسة : فوزي يتوجه برسالة لكل من قام بنشر صورته

Publiée par Sabra FM sur Lundi 7 septembre 2020

 

Deux agents de la Garde nationale ont été percutés dimanche matin par trois terroristes à bord d’un véhicule au niveau du croisement d’Akouda à El Kantaoui. Les trois assaillants ont été neutralisés.

Les unités sécuritaires ont procédé au ratissage de la zone et encerclé les assaillants et sont parvenus à les neutraliser après un échange de coups de feu.

L’adjudant Sami Mrabet a été tué lors de cette attaque après avoir été transféré à l’hôpital tandis que l’adjudant Rami Limam y reçoit les soins nécessaires.

Commentaires: