Saied promet de réviser les législations protégeant les forces sécuritaires

Suite à l’attaque terroriste survenue ce dimanche 6 septembre dans le gouvernorat de Sousse, où un garde national a été tué par des terroristes, le chef de l’Etat Kais Saied s’est rendu sur les lieux de l’attaque.

Dans une déclaration aux médias, il a affirmé que ce genre d’attaques ne réussiront jamais à faire tomber la Tunisie, promettant que ceux qui résident derrière ces plans terroristes « en payeront le prix très cher ».

Dans ce sens, le président de la République a affirmé que les textes qui protègent les forces sécuritaires seront révisés de manière à leur garantir tous les droits et notamment à ceux qui sont tombés en martyrs.

Deux agents de la Garde nationale ont été percutés dimanche matin par trois terroristes à bord d’un véhicule au niveau du croisement d’Akouda à El Kantaoui, indique le ministère de l’Intérieur, précisant que les trois assaillants ont été neutralisés.

Les unités sécuritaires ont procédé au ratissage de la zone et encerclé les assaillants et sont parvenus à les neutraliser après un échange de coups de feu, explique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

L’adjudant Sami Mrabet a été tué lors de cette attaque après avoir été transféré à l’hôpital tandis que l’adjudant Rami Limam y reçoit les soins nécessaires, ajoute la même source.

Le ministre de l’Intérieur Taoufik Charfeddine s’est déplacé sur les lieux de l’attaque, où il a pris connaissance du déroulement de l’intervention des unités sécuritaires. Il s’est rendu ensuite à l’hôpital pour s’enquérir de l’état de santé de l’adjudant Rami Limam.

Commentaires: