Qalb Tounes tire à boulets rouges sur Kais Saied !

Entre les deux hommes rien ne vas plus. Exclu de la réunion du président de la République avec les chefs des partis politiques, le fondateur du parti Qalb Tounes Nabil Karoui a tiré à boulets rouges sur le chef de l’Etat.

Dans des déclarations médiatiques, Karoui a même accusé Kais Saied d’avoir mené des négociations secrètes avec son parti ainsi qu’avec le parti Ennahadha pour essayer de faire tomber le gouvernement Mechichi.

« Kais Saied n’a pas à nous dicter ce que nous devons faire, qu’il reste dans le cadre de ses prérogatives », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Oussama Khelifi, président du groupe parlementaire Qalb Tounes (27 députés) a indiqué que le fait que son parti n’ait pas été invité à la réunion tenue lundi par le président Kais Saied avec les représentants de partis et de groupes parlementaires n’influe pas sur sa position définitive quant au vote de confiance ou non au gouvernement Mechichi. La non participation de Qalb Tounes à la réunion de Carthage est une démarche « non démocratique » de la part du président, a-t-il estimé.

Qalb Tounes a décidé, lundi soir, d’appeler le groupe parlementaire du parti à accorder la confiance au gouvernement proposé par Hichem Mechichi et de l’inviter à tout mettre en œuvre pour surmonter la crise économique et sociale que traverse le pays.

Dans une déclaration publiée à l’issue des travaux de son conseil national, Qalb Tounes a dit soutenir le gouvernement proposé, faisant part toutefois de « ses réserves sur certaines nominations notamment à la tête des ministères régaliens » qui ne répondent pas, selon lui, aux critères de la compétence et de l’expérience.

Commentaires: