La justice française poursuit le député Yassine Ayari pour diffamation

Le député Yassine Ayari a dénoncé la nonchalance des institutions de l’Etat par rapport à sa poursuite en justice par un pays étranger en sa qualité de député tunisien.

Il a déclaré qu’il avait été surpris par l’affaire après avoir ouvert le dossier d’une société pétrolière française. Cette dernière envisageait d’investir en Tunisie avant que le député ne dévoile que son propriétaire était le frère d’un homme politique français soupçonné de blanchiment d’argent.

Et d’ajouter qu’il avait demandé par écrit au ministre de l’Industrie depuis 2018 de s’enquérir de la société, mais qu’une poursuite judiciaire a été lancée par la justice française. En effet, une plainte a été déposée par le propriétaire de la société en question pour diffamation.

Alertant dans le même contexte sur le danger d’atteinte à la souveraineté tunisienne, il a indiqué sur Jawhara fm que la présidence de la République a été notifiée mais n’a pas réagi.

Commentaires: