Kairouan : Pour la 2e fois, les ouvrières se confinent à l’usine pour fabriquer des masques

Les ouvrières et ouvriers d’une entreprise spécialisées dans la fabrication de matériel semi-médical à Kairouan ont décidé de se placer, de nouveau, en confinement afin de fabriquer les masques et soutenir les efforts de l’État dans la lutte contre le coronavirus.

بادرت شركة كونسوماد المختصة في صناعة المواد الشبه الطبية و المزود الرئيسي للمؤسسات العمومية التونسية بالمواد الوقائية…

Publiée par CONSOMED : Consommable Médical sur Dimanche 30 août 2020

La société a annoncé l’entrée en confinement pour la deuxième fois depuis le 17 août 2020, « afin d’assurer les besoins du pays en matériel préventif ».

100 ouvriers, hommes et femmes, se sont portés volontaires pour rester à l’usine et produire le matériel nécessaire aux hôpitaux.

« Avant d’entamer le confinement, des tests ont été effectués pour tous les ouvriers et les résultats se sont avérés négatifs. L’entreprise a également pris toutes les mesures préventives pour protéger ses produits et assurer la sécurité de ses agents », annonce-t-on.

En mars dernier, quelques 150 ouvrières de ladite société avaient décidé de se confiner au sein-même de l’usine afin que la production ne s’arrête pas. En effet, cette usine est la seule entreprise capable de fournir nos hôpitaux en combinaisons pour le personnel soignant.

Confinées depuis 43 jours, elles avaient quitté, le 1er mai, leur usine située après avoir achevé leur mission. En signe de reconnaissance à leurs efforts, elle avaient eu droit à un hommage rendu par l’Union Générale Tunisienne du Travail en présence de Bouali Mbarki, vice-président, mais aussi des unités de l’armée nationale et du gouverneur de Kairouan.

Commentaires: