ODC : « Après le lait, les prix d’autres produits alimentaires connaîtront une hausse »

Le président de l’Organisation de défense des consommateurs (ODC), Slim Saadallah, a dénoncé la récente augmentation de 130 millimes du prix du lait, estimant qu’elle va affecter les plus vulnérables et même la classe moyenne.

« Une augmentation de 130 millimes est flagrante, car l’augmentation des prix du lait ne dépasse généralement pas les 20 millimes. », a-t-il noté, ce vendredi 28 août 2020, sur Shems fm.

Il s’agit, selon lui, d’une augmentation arbitraire d’autant plus qu’elle n’a pas été incluse dans les négociations pour faire face à la détérioration du pouvoir d’achat.

Et d’ajouter qu’il va falloir s’attendre à d’autres augmentations des prix des biens de consommation, en plus de celles des produits laitiers.

Commentaires: