Tunisie : Les médicaments sans ordonnance « perturbent » le dépistage du coronavirus


La vente des médicaments aux citoyens par des pharmaciens privés, sans prescriptions médicales, servant à baisser la fièvre ou calmer la toux, est susceptible de masquer les symptômes de la véritable maladie et perturbe par conséquent les efforts du ministère de la Santé dans l’opération de dépistage des cas suspectés d’être contaminés par le Coronavirus, a laissé entendre ce mercredi 26 août, le directeur général des structures au ministère de la Santé, Mohamed Mokdad.

Il a appelé, dans ce sens les pharmaciens privés à s’abstenir de vendre des médicaments aux citoyens, sans ordonnances médicales, mettant en garde contre ces transgressions qui perturbent l’opération de dépistage du Coronavirus.

« Il est inacceptable de la part du pharmacien de fournir des médicaments sans que le patient ne présente une prescription médicale », considérant que la fourniture des médicaments sans ordonnance « constitue une transgression dangereuse qui implique de graves répercussions sur la santé du citoyen, au vu des conséquences pouvant résulter d’un diagnostic erroné de la maladie chez le patient », a-t-il expliqué à l’agence TAP.

Une étude de terrain menée en octobre 2014 par l’Institut National de la Consommation (INC) sur un échantillon représentatif de 2070 personnes sur tout le territoire, a révélé que 61% des Tunisiens achètent des médicaments sans se rendre chez un médecin pour un diagnostic de leur maladie.

Commentaires: