Qui sont les huit femmes dans le gouvernement Mechichi ?


Le chef du gouvernement désigné Hichem Mechichi a présenté, lundi 24 août à minuit, lors d’un point de presse à Dar Dhiafa la composition de son équipe. il s’agit, a-t-il précisé et comme il l’a déjà fait savoir lors des concertations avec les partis politiques, groupes parlementaires et personnalités publiques, d’un gouvernement de compétences nationales qui est appelé, a-t-il dit, à se pencher sur les questions sociales et économiques et répondre aux préoccupations urgentes des Tunisiens.

Ce gouvernement se compose notamment de huit femmes qui assumeront des cabinets ministériels. Cependant aucune femme n’a été proposée pour un ministère régalien.

Leila Jaffel, juge auprès d’un tribunal à Nabeul a été proposée pour le ministère des Domaines de l’Etat et des affaires foncières.

Pour sa part, Akissa Bahri a été désignée ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche. Experte internationale de l’eau avec plus de 40 ans d’expérience, elle occupait le poste de secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture, chargée des ressources hydrauliques dans le gouvernement d’Elyes Fakhfakh.

Grande connaisseuse de l’administration tunisienne, Salwa Sgahyer a été proposée pour le département de l’Industrie, de l’Energie et des Mines. Elle avait occupé plusieurs postes de direction notamment à la tête de la compagnie aérienne nationale, Tunisair, et la société tunisienne des industries de raffinage (Stir) où elle a été présidente directrice générale.

Titulaire d’un diplôme de L’Institut des hautes études commerciales de Carthage (IHEC), Hichem Mechichi a décidé de nommer Olfa Ben Ouda au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Elle occupe depuis 2011 le poste de vice-recteur à l’Université de Carthage.

Quant à elle, Imen Houimel a été proposée au poste de ministre de la Femme, de la Famille, et des Seniors au Gouvernement Mechichi. Elle occupait le poste de Directrice Générale des Affaires de la Femme et de la Famille.

Thouraya Jeribi, actuelle ministre de la Justice dans le gouvernement d’Elyes Fakhfakh a été proposée au poste de ministre auprès du chef du gouvernement chargée des Relations avec les instances constitutionnelles et la société civile. Elle était notamment la présidente du Tribunal de première instance de Tunis.

L’ancienne porte-parole de l’Instance Supérieure Indépendante pour les élection Hasna Ben Slimène a été, pour sa part, nommée Ministre auprès du chef du gouvernement chargée de la Fonction publique et de la gouvernance.

Sihem Ayadi a été proposée au poste de Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Jeunesse, du Sport et de l’Intégration professionnelle. Journaliste et présentatrice d’émissions sportives, elle a fait des études de droit à la faculté de droit et des sciences politiques, et de journalisme à l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information (IPSI).

Commentaires: