La municipalité de Radès rejette la décision de changer le nom du stade olympique

La municipalité de Radès campe sur sa position : Hors de question de renommer le stade olympique de la banlieue sud !

Lors d’une réunion extraordinaire tenue dans la soirée du lundi 24 août 2020, le conseil municipal de la ville de Radès a décidé de rejeter la décision du Chef du gouvernement intérimaire Elyes Fakhfakh de baptiser le stade Olympique au nom du défunt Hammadi Agrebi.

Le conseil a également annoncé avoir chargé son service juridique de déposer une plainte urgente pour arrêter la mise en œuvre de la décision.

Le maire de Radès, Jaouher Smari, a déclaré à l’agence TAP que le conseil avait exprimé sa condamnation et son rejet de la manière dont la décision avait été prise, la considérant comme un mépris envers communauté locale et une confiscation de son droit de participer à la prise de telles décisions.

Il a ajouté que la position du conseil municipal est également due au fait que la décision est contraire au décret gouvernemental n° 613 du 12 juillet 2019 2019 relatif la réglementation des modalités d’attribution des noms de personnes physiques à des entités géographiques.

Le troisième article de ce décret stipule qu’il est interdit d’attribuer les noms des personnes décédées avant l’expiration d’un délai d’au moins trois ans à compter de la date du décès.

Commentaires:

Commentez...