Plan d’assassinat visant Kais Saied : Un différend entre deux boulangers

Ce vendredi 21 août 2020, le journal arabophone Achourouk a consacré sa une à un plan d’assassinat visant Kais Saied. Une information aussitôt démentie par les services d’information de la Présidence de la République et qualifiée de rumeur insensée.

La journaliste Mouna Bouazizi indique détenir des informations selon lesquelles un plan d’empoisonnement visant le président de la République a été monté via une boulangerie située aux Berges du Lac 2 et qui approvisionne le Palais de Carthage.

Selon ses dires, un employé de ladite boulangerie aurait avoué aux unités de sécurité avoir été contacté par un homme d’affaires en échange de 20 mille dinars pour empoisonner la pâte réservée au pain du Palais de Carthage.

La présidence de la République ayant catégoriquement démenti toutes ces allégations, le porte-parole du tribunal du tribunal de première instance de Tunis, Mohsen Dali a toutefois apporté des précisions à cette affaire.

Il a indiqué, sur les ondes de Mosaique fm que la police judiciaire des Berges du Lac 2 a entamé une enquête à propos d’un employé dans une boulangerie qui approvisionne le palais de Carthage en pain, et qui a déclaré avoir mis un produit toxique dans le pain.

Le parquet a autorisé l’ouverture d’une enquête auprès de la direction des affaires criminelles de Gorjani, et il s’est avéré que cette affaire est plutôt un différend entre deux boulangeries aux Berges du Lac. Tout en confirmant la véracité de l’affaire, il a mis en doute le degré du sérieux du complot contre Kais Saied.

Commentaires: