Gabès : Le maire d’El Hamma accusé d’induire l’opinion publique en erreur

Le bureau exécutif de l’union régionale du travail (URT) de Gabès a estimé que le maire de la région induit l’opinion publique en erreur et sème la discorde.

Selon l’organisation, les déclarations du responsable ont causé des agressions physiques et verbales contre les staffs médicaux d’El Hamma ainsi que l’entrée de force au sein du siège de l’URT et de l’hôpital local.

Le bureau exécutif a souligné la nécessité d’unir les rangs et les efforts, en particulier en cette circonstance exceptionnelle et de s’éloigner de tous les tiraillements politiques, exprimant la détermination du syndicat à continuer à ne ménager aucun effort pour soutenir la région.

Intervenant hier sur les ondes de Mosaique fm, le maire d’El Hamma a lancé un cri de détresse appelant à intervenir d’urgence pour éviter le pire.

Le maire a reconnu que malgré les mesures prises, « la situation est désormais hors de contrôle », signalant que « l’hôpital régional n’a pas de directeur et depuis 11 ans chaque 6 mois, un nouveau directeur est désigné mais il ne fait pas long feu à cause du syndicat ». Il a épinglé le manque de moyens, de matériel et d’effectif à l’hôpital.

Il a notamment déclaré que « la municipalité ne dispose que d’un véhicule pour la transport des malades et des morts » et que « l’homme décédé hier a passé quatre heures à supplier les dirigeants de l’hôpital pour qu’ils l’accueillent et le soignent, en vain ».

Commentaires: