Coronavirus : Situation sanitaire inquiétante à Kairouan

Evoquant la campagne de dépistage au coronavirus menée actuellement dans le gouvernorat de Kairouan, la directrice générale de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, Nissaf ben Alaya a reconnu, samedi 8 août 2020 que « la situation sanitaire est inquiétante dans cette région », après l’enregistrement de cas de contamination horizontale.

Le Conseil régional de la santé a d’ailleurs recommandé de renforcer le laboratoire d’analyses du gouvernorat de Kairouan en équipements, de fournir à la direction régionale de la santé une ambulance et des respirateurs artificiels et d’activer l’accord de contrats avec des cadres médicaux et paramédicaux pour combler la pénurie observée à ce niveau à l’hôpital Ibn El Jazzar.

En effet, la direction régionale de la Santé de Kairouan a annoncé, dans la nuit de dimanche que 11 nouveaux cas de contamination au coronavirus ont été enregistrés, portant le nombre de contaminations à 14 contaminations locales en seulement 24 heures à Kairouan au 9 août 2020. Ainsi, Kairouan compte désormais 29 cas d’infection communautaires par le Coronavirus.

Abdelfattah Taghouti, premier délégué de Kairouan a d’ailleurs annoncé qu’à partir de ce lundi 10 août, les autorités locales ont décidé d’interdire le marché hebdomadaire au centre de la ville de Kairouan après la découverte de 14 cas de coronavirus en une seule journée.

La municipalité de Kairouan a décidé aussi d’interdire les chaises et les tables devant les cafés dans le but de limiter les foules. Le port des masques est désormais obligatoire pour accéder aux administrations et aux établissements publics de la ville. Le nombre de personnes ayant droit à assister aux cérémonies de mariage sera aussi réduit.

Par ailleurs, le gouverneur de Kasserine, Mohamed Samche a décidé d’interdire aux bus de la société régionale de transport de Kasserine de s’arrêter ou de stationner à Kairouan et ce à partir de ce lundi 10 août.

D’autres régions pourraient être concernées par ce genre de mesures puisque Nissaf Ben Alaya, a reconnu que le coronavirus avait commencé à se propager dans la région de Sidi Bouali où 17 contaminations locales ont été signalées.

Elle a averti qu’en cas de découverte de contaminations horizontales d’origine inconnue, les mesures de protection seront plus strictes comme la fermeture de la zone. Une enquête a d’ailleurs été lancée pour identifier les personnes ayant été en contact avec les contaminés.

Ben Alaya a assuré que tous les cas de contamination enregistrés dans la région ont des liens avec la première source de contamination, une personne de retour de France.

Commentaires:

Commentez...