ARP : Rached Ghannouchi va-t-il démissionner ?

Dans une intervention sur les ondes de la Radio nationale, Fayçal Tebbini est revenu, ce vendredi 7 août 2020 sur la motion de censure et la plénière du 30 juillet dernier qui a vu le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Rached Ghannouchi sauver sa place.

Il s’en est pris directement à lui l’accusant d’avoir « manigancé » son maintien à la tête du Parlement, mais révélant, selon lui, que Rached Ghannouchi est sur le point de démissionner et de quitter le pays.

Une rumeur évoquée depuis une semaine mais à chaque fois démentie par les dirigeants et proches d’Ennahdha.

Fayçal Tebbini, député de la Voix des agriculteurs, a d’ailleurs fait plusieurs révélations. Selon lui, certains députés d’Ennahdha se sont absentés de la plénière du 30 juillet sur ordre de Rached Ghannouchi qui leur a interdit d’y assister.

Selon Fayçal Tebbini, Rached Ghannouchi n’a pas confiance en certains députés nahdhaouis et n’a pas voulu prendre le risque qu’ils votent en faveur de la motion de censure. Cela explique en partie pourquoi sur 217 députés, seuls 140 étaient présents.

Sur les 140 députés présents, seuls 133 ont voté, a-t-il précisé. Rappelons que 97 députés ont voté pour la motion, 16 ont voté contre et 18 bulletins ont été annulés. A propos de ces votes annulés, Tebbini accuse certains députés d’avoir troué sciemment leur bulletin de vote pour qu’ils soient annulés. Il a également évoqué la trahison des élus de Qalb Tounes qui ont contré la motion.

Rejetant l’éventualité d’une deuxième motion de retrait de confiance contre Rached Ghannouchi, Tebbini a toutefois estimé que le chef d’Ennahdha allait bientôt démissionner de la présidence de l’ARP et quitter le pays.

Rappelons que la question de la démission de Rached Ghannouchi a été évoquée à plusieurs reprises et que le président du bloc parlementaire d’Ennahdha, Noureddine Bhiri, a démenti, le 3 août dernier, cette annonce.

Hier encore, le député Safi Said a indiqué que Rached Ghannouchi allait quitter le Parlement après la formation du prochain gouvernement et que sa démission était très probable.

Commentaires: