« Les incendies dans les forêts sont volontaires », dénonce Kaïs Saïed

Le président de la République Kaïs Saïed a effectué, mercredi 5 août, une visite à Amdoun dans le gouvernorat de Béja où il a inspecté les dégâts causés par l’incendie qui s’est déclenché il y a quelques jours à Djebel Amdoun et a ravagé plus de 820 ha de superficies forestières.

Il a, à cette occasion, salué les efforts déployés durant ces trois derniers jours par les agents de la protection civile et de la direction des forêts ainsi que les unités de l’armée nationale pour circonscrire l’incendie, lit-on dans un communiqué publié par la présidence de la République.

Lors de cette visite, le chef de l’Etat s’est enquis de la situation des familles dont les biens, bétails et cultures agricoles ont été endommagés par l’incendie et a écouté des témoignages rendus par des représentants de la protection civile et de la direction des forêts ainsi que des données présentées par le gouverneur de Béja.

Saied a qualifié l’incendie d’acte criminel, insistant sur l’importance de traduire en justice les commanditaires de cet acte. « Les incendies dans les forêts sont des actes criminels orchestrés à des fins connues », a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, le chef de l’Etat s’est informé des difficultés que connaissent les habitants de cette région notamment le problème de coupures d’eau potable, soulignant le souci de préserver le droit d’une vie digne à chaque Tunisien.

Commentaires: