Ghannouchi : « Ennahdha a doublement fêté l’Aïd »


Le chef du parti Ennahdha Rached Ghannouchi fête encore sa « victoire » à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP). Lors d’une cérémonie de présentation des vœux de l’Aïd tenue ce mercredi 5 août au siège de son parti, Ghannouchi est notamment revenu sur la récente plénière consacrée au vote de motion de censure qui l’a visé.

Pour lui, cette année Ennahdha a doublement fêté l’Aïd car « en dépit de tout, la démocratie a triomphé », en référence à l’échec de motion de censure présentée par 73 députés à son encontre.

« La Tunisie est gouvernée par le dialogue et non pas par le sang », a-t-il insisté, affirmant que « ceux qui ont voulu jouer avec nous, ont perdu, et continuerons  de perdre ».

Evoquant l’actuelle scène politique, Ghannouchi a estimé qu’actuellement il est impossible de dissoudre le parlement et que la Tunisie a besoin de la stabilité politique.

« Ceux qui appellent à un gouvernement sans Ennahdha se détourent contre les résultats des élections, car on ne pas écarter le premier et le deuxième partis dans le pays », a-t-il poursuivi.

A l’issue d’une séance plénière tendue, marquée par les tensions et les accusations, le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Rached Ghannouchi n’a pas été destitué. Les députés ayant présenté la motion visant à l’écarter n’ont pu récolter que 97 voix sur les 109 nécessaires.

16 députés ont voté contre la motion, alors que 2 votes ont été comptés « blancs ». Au total, 133 votes ont été recensés alors que 18 votes ont été comptabilisés comme nuls.

Commentaires:

Commentez...