Pour Yamina Zoghlami, le limogeage de Mekki, derrière le rebond de la contamination !

Sur quelle logique s’est basée Yamina Zoghlami pour tirer une telle conclusion assez étonnante ? Et si l’ancien ministre de la Santé n’était pas nahdhaoui aurait-t-elle fait le même constat ?

En tout cas plus rien n’étonne les Tunisiens notamment lorsqu’il s’agit des agissements, des argumentations et positions des députés qui, heureusement, sont partis en vacances pour deux mois.

En effet, la députée d’Ennahdha Yamina Zoghlami, connue pour ses positions assez étranges, a accusé le chef du gouvernement démissionnaire Elyes Fakhfakh d’être à l’origine de la détérioration de la situation épidémiologique rien que pour avoir démis Abdeltif Mekki.

En effet, dans un statut Facebook, elle a affirmé qu’Elyes Fakhfakh doit assumer toute la responsabilité après avoir démis Abdeltif Mekki.

Donc si on suit cette logique, on pourrait conclure que si Abdeltif Mekki avait été maintenu à son poste, aucune nouvelle chaine de contamination ne se serait déclenchée.

Or, ces mêmes députés ont toujours prôné le principe de la continuité de l’Etat et que le fonctionnement de l’administration tunisienne et des appareils de l’Etat ne doit, en aucun cas, être tributaire du rendement des responsables.

Il est utile de rappeler également, que dans ce genre de situation épidémiologique, ce sont plutôt les scientifiques qui mènent la lutte et le combat contre la propagation des virus, et non pas les politiques qui se contentent de mettre en place les stratégies et les plans.

Commentaires: