Mohamed Abbou veut poursuivre en justice les partis politiques ayant amassé des richesses

Les représentants du bloc démocratique ont rencontré, ce lundi 3 août à Dar Dhiafa, le chef du gouvernement désigné, Hichem Mechichi, dans le cadre des concertations avec les partis politiques sur la question de la formation du prochain gouvernement.

La délégation du bloc démocratique était composée du secrétaire général du Courant démocratique, Mohamed Abbou et du secrétaire général du mouvement Echaab, Zouhaier Maghzaoui.

Cité par l’agence TAP, Mohamed Abbou a déclaré que « ce qui s’est passé avec le précédent gouvernement en termes de chantage et de blocage de toute tentative de lutte contre la corruption ne doit pas se reproduire », appelant Hichem Mechichi à envisager une méthode différente de ses prédécesseurs et former un gouvernement capable d’imposer les lois et de contrecarrer les pratiques de chantage.

« La Tunisie vit une expérience démocratique unique depuis la révolution. Cependant, elle n’a pas pu réaliser les résultats économiques et sociaux escomptés », a-t-il regretté. « Cette expérience démocratique a, aussi, été marquée par l’anarchie et la corruption au plus haut niveau du pouvoir », a-t-il dit.

« Il est impératif de poursuivre en justice les partis politiques ayant amassé des richesses et mettre fin au financement illégal », a-t-il lancé.

De son côté, le secrétaire général du mouvement Echaab, Zouhaier Maghzaoui, a déclaré que l’entretien avec le chef du gouvernement désigné s’est articulé autour de l’évaluation de l’expérience du précédent gouvernement et de la gouvernance pendant les dix dernières années.

Commentaires:

Commentez...