Makhlouf veut un gouvernement basé sur les quotas partisans

Le chef du gouvernement désigné, Hichem Mechichi, a entamé, ce lundi 3 août 2020 les concertations avec les partis politiques sur la question de la formation du prochain gouvernement.

Hier, Hichem Mechichi a reçu les représentants d’Ennahdha, du groupe démocratique, de Qalb Tounès et de la Coalition Al Karama.

A ce titre, le président du groupe parlementaire d’Al Karama, Seifeddine Makhlouf a déclaré, avoir présenté à Hichem Mechichi la vision politique et économique de la coalition.

Dans une déclaration aux médias à l’issue de son entretien avec le chef de gouvernement désigné à Dar Dhiafa à Carthage, Makhlouf a estimé que le prochain gouvernement doit être composé de partis, formé sur la base de quotas partisans et bénéficiant d’un large soutien parlementaire, « excepté ceux qui s’excluent eux-mêmes ».

Il a également indiqué avoir informé le chef du gouvernement désigné de « la nécessité d’engager des concertations avec les différents groupes parlementaires afin d’élaborer un programme clair pour le prochain gouvernement ».

L’entretien n’a pas abordé la formation du gouvernement, a-t-il fait valoir, ajoutant que cette question est « le dernier de nos soucis au sein de la coalition al-Karama malgré le fait que les Tunisiens l’ont élu pour gouverner », rapporte l’agence TAP.

Rappelons que les concertations à propos du futur gouvernement ont démarré le 27 juillet avec les représentants des organisations nationales, des experts financiers et économiques ainsi que des ministres du gouvernement de gestion des affaires courantes (Finances, Affaires sociales, Développement, Coopération internationale et Commerce).

Commentaires: