Le ministère des Droits de l’Homme veut suspendre les activités de 29 partis politiques

Entre dissolution et suspension des activités, plusieurs plaintes ont été déposées contre un certain nombre de partis politiques.

Le ministère des Droits de l’Homme et de la Relation avec les instances constitutionnelles et la société civile a annoncé que des ordres judiciaires ont été émis pour suspendre les activités de 29 partis, dont 12 visés par des plainte de dissolution.

La mesure avait été prise en coordination avec les intérêts du contentieux de l’Etat.

Le ministère a ajouté que, dans le but de soutenir davantage l’action politique visant à consolider les valeurs de la démocratie, de l’intégrité et de la transparence, et dans le cadre de la mise en œuvre des exigences du décret n ° 87 de 2011 relatif à l’organisation des partis politiques, des communiqués avaient été publiés appelant les partis politiques à régulariser leur statut et à publier leurs rapports financiers.

Face à l’absence de réponse favorable, 190 avertissements ont été adressés aux partis concernés.

بلاغحرصا على مزيد دعم العمل السياسي الهادف إلى ترسيخ قيم الديمقراطية والنزاهة والشفافية و في إطار تنفيذ مقتضيات…

Publiée par ‎وزارة حقوق الإنسان والعلاقة مع الهيئات الدستورية والمجتمع المدني‎ sur Mardi 28 juillet 2020

Commentaires:

Commentez...