Elyes Fakhfakh : « Politisée, la commission d’enquête dirige un procès orchestré »

Le Chef du gouvernement démissionnaire, Elyes Fakhfakh s’est dit étonné de ne avoir été convoqué devant la commission parlementaire d’enquête sur les conflits d’intérêts pour audition.

« Ce comportement enfreint les règles d’enquête et est loin de viser la vérité », annonce Fakhfakh dans un communiqué publié ce vendredi 24 juillet 2020, accusant la commission d’être « politisée » depuis sa formation et d’avoir été mise en place avec l’intention de vengeance.

Et de décrire l’affaire comme un « procès orchestré », visant à manipuler les faits pour influencer un dossier faisant l’objet d’un suivi judiciaire.

La Présidence du Gouvernement a souligné qu’il n’y a de vérité que la vérité judiciaire, appelant toutes les parties à respecter l’indépendance du pouvoir judiciaire et à ne pas l’influencer de manière ambiguë et à le tenir à l’écart des conflits.

بلاغ تونس في 24 جويلية 2020علمت رئاسة الحكومة أن اللّجنة البرلمانية الخاصة والتي نصّبت نفسها للنظر في قضية تضارب…

Publiée par ‎Présidence du Gouvernement Tunisien – رئاسة الحكومة التونسية‎ sur Vendredi 24 juillet 2020

 

Commentaires:

Commentez...