Tunisie – Coronavirus : 35% des entreprises privées risquent de fermer définitivement, selon l’INS


Une étude d’impact socio-économique sur le secteur privé publiée, jeudi 23 juillet, par l’Institut National de la Statistique (INS), indique que 35% des entreprises privées risquent de fermer leurs portes.

Selon cette enquête menée par téléphone auprès d’un panel de 2500 entreprises représentatives du secteur privée, 72,4% des entreprises affirment risquer de ne pas être en mesure d’assurer certaines de leurs dépenses avec les fonds disponibles.

L’effet de l’épidémie du Coronavirus s’est fait sentir par les entreprises du secteur privé en Tunisie. 35% des entreprises privées en activité ont déclaré, en effet, qu’elles risquent de fermer définitivement dans les conditions actuelles, révèle

Les secteurs des TICS (23,0%), des industries mécaniques et électroniques (22,2%) suivis des services divers (20,1%) font parties du Top 3 des secteurs qui disposent d’un plan de continuité des activités, souligne cette enquête réalisée en collaboration avec la Société financière internationale (IFC), membre du groupe de la Banque mondiale.

Pour 26,6% des entreprises, le télétravail est la mesure la plus intégrée dans les plans de continuité des activités, ajoute la même source.
Face à la pandémie du Coronavirus, 88,8% des entreprises tunisiennes du secteur privé ont subi une baisse de leur chiffre d’affaires (CA) durant avril dernier, c’est ce qui ressort également de cette étude.

Presque tous les secteurs ont connu cette baisse sauf pour les industries chimiques et pharmaceutiques, avec 14,8% des entreprises qui ont enregistré une augmentation des ventes, a indiqué cette étude réalisée, entre mai et juin 2020.

Commentaires: