Taoufik Ben Brik condamné à un an de prison ferme

La chambre correctionnelle au tribunal de première instance de Ben Arous a condamné l’écrivain et journaliste Taoufik Ben Brik à un an de prison ferme avec effet immédiat.

L’affaire remonte à octobre 2019, lorsque la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) avait alerté le procureur de la République sur des « infractions graves », commises par la chaîne Nessma TV portant notamment sur la diffusion de discours incitant à la haine et à la violence.

Il est question des propos de Taoufik Ben Brik qui a appelé au port des armes pour libérer le candidat Nabil Karoui de prison. Le ministère public auprès du Tribunal de première instance de Ben Arous a ainsi décidé d’ouvrir une enquête sur les déclarations de Taoufik Ben Brik concernant le candidat à la Présidentielle Nabil Karoui.

Le journaliste et écrivain, Taoufik Ben Brik a appelé, mardi 1er octobre 2019, à la libération de Karoui, estimant que « les gens brandissent les armes pour défendre leurs candidats dans d’autres pays« . Une déclaration jugée violente et inacceptable.

En effet, la justice avait condamné Ben Brik à deux ans de prison ferme par contumace mais après examen de l’appel déposé il a été décidé, ce jeudi 23 juillet 2020, de réduire à la peine à un an de prison ferme.

Commentaires: