Mandat de dépôt à l’encontre de Slim Chiboub pour suspicion de corruption

Un mandat de dépôt a été émis à l’encontre de Slim Chiboub, gendre de Zine El Abidine Ben Ali, par le juge d’instruction relevant du pôle judiciaire économique et financier.

Selon la déclaration du porte-parole du tribunal de première instance de Tunis, Mohsen Dali à la radio Mosaique fm, Slim Chiboub est accusé dans une affaire de suspicion de corruption.

Un mandat d’amener avait déjà été émis contre Slim Chiboub, par le pôle judiciaire et financier. le 16 juillet dernier.

Le juge d’instruction au pôle judiciaire économique et financier avait émis, le 24 juin dernier, une interdiction de voyage contre Slim Chiboub qui entre dans le cadre d’une des poursuites menées par le pôle contre lui.

L’affaire qui le vise n’a pas été évoquée sachant qu’en novembre 2019, l’institution des litiges de l’Etat, avait signalé que Slim Chiboub doit toujours à l’Etat 307 millions de dinars qu’il n’a pas payés alors que l’IVD avait divisé le montant sur 4 ans de 2018 à 2021.

L’Instance Vérité et Dignité (IVD) avait publié, en juin 2018, sa décision concernant le dossier de l’arbitrage et de la réconciliation avec Slim Chiboub. L’Instance avait alors annoncé que Chiboub devrait payer le montant de 307 millions de dinars pour les dommages matériels uniquement alors que l’Etat avait demandé dans l’affaire de Slim Chiboub un montant de 1120 millions de dinars pour dommages et intérêts.

Pour sa part, Slim Chiboub, avait déjà proposé le versement d’une somme à l’Etat mais dont le montant s’élevait à 11 millions de dinars.

Pour rappel, Slim Chiboub, gendre du président Ben Ali, et ancien président de l’Espérance Spotive de Tunis, avait été libéré de prison le 12 janvier 2016.

Hospitalisé le 29 avril dernier suite à un malaise qui avait nécessité son transfert à l’hôpital Charles Nicolle, Slim Chiboub, a de nouveau été victime d’un malaise, lundi 13 juillet.

Commentaires: