Tunisie : Où en est la motion de censure contre Rached Ghannouchi ?

Les efforts visant à destituer le président de l’Assemblée des Représentants du Peuple se poursuivent. Les dernières informations font savoir que 73 députés ont déjà signé la motion de censure contre Rached Ghannouchi visant à le destituer.

La motion de censure visant le président de l’ARP et ses deux vice-présidents a été déposée au bureau d’ordre, hier jeudi 16 juillet 2020 avec les 73 signatures nécessaires pour soumettre cette motion. Il s’agit de signatures de députés du Bloc Démocratique, de la réforme nationale de Tahya Tounes, quelques députés du Bloc national et des indépendants.

Mais la collecte de signatures se poursuit, a assuré, hier, Hassouna Nassfi, président du bloc de la Réforme nationale. Il a précisé, aujourd’hui, sur les ondes d’Express fm, que le processus de retrait de confiance de Rached Ghannouchi a été entamé avec le dépôt de cette motion.

Selon Hassouna Nafsi, Rached Ghannouchi ne fait pas l’unanimité en tant que président du Parlement d’où une détérioration du climat politique et des relations tendues avec le président de la République, le chef du gouvernement, les présidents des blocs parlementaires et les députés.

Selon le règlement intérieur de l’ARP, pour retirer la confiance au président de l’Assemblée des représentants du peuple, un tiers des députés peuvent solliciter un vote pour ce faire, et si une majorité de 109 est obtenue, le président du Parlement est destitué.

Commentaires: