Sousse : Testée négative au coronavirus à deux reprises, elle s’avère positive

Hier, le directeur régional de la santé de Sousse, Mohamed Ghodhbani, révélait que trois cas locaux de coronavirus avaient été enregistrés dans la région de Sousse, un homme âgé de 80 ans, de retour de France le 3 juillet ayant contaminé sa femme, son fils et ses deux petits-enfants qui ont tous été transférés au centre d’isolement à Monastir.

Ce vendredi 17 juillet 2020, une jeune fille atteinte du coronavirus a obligé le service oto-rhino-laryngologie (ORL) de l’hôpital Farhat Hached de Sousse à fermer ses portes, comme l’a confirmé sur Mosaique fm le directeur régional de la Santé à Sousse, Mohamed Ghodhbani.

La malade en question, de retour d’un pays classé zone rouge, a été testée négative au coronavirus à deux reprises. Lors d’un troisième test, le bâtonnet servant à la prise d’un échantillon s’est cassé dans son nez.

Transportée d’urgence au service ORL de l’hôpital Farhat Hached pour recevoir les soins nécessaires, on découvre alors que les résultats du test est positif au coronavirus. Le service ORL a été fermé et l’équipe médicale qui a pris en charge la jeune fille a été soumise à des tests.

Hier, la présentation de faux tests de coronavirus découverts auprès de Tunisiens de retour de l’étranger a été évoquée par la directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes (ONMNE), Nissaf Ben Alaya, qui a confirmé l’existence d’analyses PCR truquées présentées par des Tunisiens de retour de l’étranger.

Trois cas d’analyses du coronavirus frauduleuses ont été enregistrés, avait annoncé la responsable et les personnes ayant présenté ces tests frauduleux ont été soumises à de nouvelles analyses avant leur transfert vers un centre de quarantaine obligatoire.

Nissaf Ben Alaya a, par ailleurs, précisé que les 39 cas importés testés positifs le 12 juillet dernier, en provenance des zones classées rouge ont présenté des analyses en laboratoire prouvant qu’elles étaient indemnes du virus à leur arrivée en Tunisie.

Et malgré les analyses négatives présentées à leur arrivée en Tunisie, ces cas ont été testés positifs suite la réalisation d’autres analyses après une période de confinement de 7 jours, a-t-elle fait savoir.

Commentaires: