Crise à l’ARP : Tarek Fetiti appelle le président de la République à intervenir

Le deuxième vice-président de l’ARP, Tarek Fetiti, a tiré la sonnette d’alarme quant à la situation au sein du Parlement et dans le pays en général.

Invité ce lundi 13 juillet 2020 sur Shems fm, il a fait savoir qu’il existe de graves menaces pour le Parlement, évoquant l’altercation entre le député Seifeddine Makhlouf et les agents de la sécurité présidentielle.

Il a souligné que la sécurité présidentielle ne devrait pas être impliquée dans des polémiques. Et d’ajouter que c’est le président du Parlement qui décide d’autoriser l’entrée de personnes et non son directeur de cabinet, Habib Khedher.

Fetiti a estimé que la Tunisie traverse une crise sans précédent à tous les niveaux, appelant le président de la République à intervenir et à jouer son rôle pour sortir le pays de cette crise.

« Kais Saied doit réunir toutes les parties autour d’une même table, d’autant plus qu’il jouit d’une légitimité électorale et est indépendant », rappelant l’existence d’une crise de confiance entre les trois présidences et une absence de solidarité gouvernementale.

Commentaires: