Mémoire : Une photo rare de Hammam Daoulatli

Les hammams de la médina sont dans un piteux état et, de plus en plus, c’est un plan de sauvetage d’urgence dont ils auraient besoin.

A travers la cité historique et ses faubourgs, des dizaines de hammams sont portes closes et, pour certains, totalement délabrés.

D’autres hammams anciens ont gardé leur prestige et leur allure d’antan. Le fameux Hammam Daoulatli en fait partie.

Situé en haut de la médina, à la confluence de la rue Mahsen avec la rue El Abri, ce hammam figure sur cette carte postale ancienne qui nous le restitue dans son contexte d’époque.

En ce temps, les hammams étaient essentiels dans l’économie d’un quartier alors que les ménages ne disposaient ni d’eau courante ni de salles de bains.

Aujourd’hui, le mode de vie a profondément changé, reléguant les hammams qui ont bien des difficultés à s’en sortir.

C’est surtout dans et autour de la médina que ce phénomène est le plus visible. Tous les hammams que j’ai connu ont disparu l’un après l’autre et l’hécatombe continue. Seuls Hammam Daoulatli et quelques autres maintiennent une tradition en voie de disparition totale.

Commentaires: