La BERD veut soutenir la relance du tourisme en Tunisie

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) a réaffirmé, ce lundi 6 juillet 2020, son intention de soutenir le tourisme tunisien et sa relance. C’est ce qu’a indiqué, aujourd’hui le chef de bureau de la BERD, Anis Al Fahem à l’agence TAP.

Il a confirmé l’intention de de la BERD de soutenir la relance du secteur du tourisme en Tunisie, impacté par le coronavirus et dont les recettes continuent de chuter. Elles sont en régression de 47%, selon la Banque centrale de Tunisie.

Le représentant de la BERD en Tunisie a convenu, avec le ministre du Tourisme et de l’Artisanat Mohamed Ali Toumi qui l’a reçu, au siège de son ministère, de tenir une deuxième réunion afin d’examiner les moyens à même d’apporter le soutien financier nécessaire aux secteurs du tourisme et de l’artisanat pour l’étape à venir.

Le tourisme tunisien a été lourdement impacté par la crise du coronavirus. Afin d’amortir les conséquences de cette crise, plusieurs mesures ont été prises avec pour objectif principal, le retour du tourisme début juillet.

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, de son côté, s’attend à 6 milliards de dinars de pertes et même plus et confirme que l’impact de l’épidémie du coronavirus s’annonce très sévère.

Il s’est toutefois déclaré optimiste malgré la délicatesse de la situation et a évoqué la possibilité de sauver la saison estivale et de pouvoir atteindre la moitié des revenus de l’année dernière, soit environ 2600 millions de dinars.

Ce n’est pas l’avis de la fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH) qui a estimé qu’il n’y aura pas de saison touristique cette année en raison des nouvelles procédures concernant l’entrée en Tunisie.

Toutes ces mesures perturberont les voyages en Tunisie et décourageront ceux qui souhaitent la visiter, estime la FTH.

Plusieurs mesures destinées à soutenir et relancer le tourisme ont été lancées dont une ligne de crédit de 500 millions de dinars pour permettre aux établissements hôteliers touchés par le coronavirus et le confinement de payer les salaires de leurs fonctionnaires.

D’un autre côté, la BERD a contribué à la mise en place de 46 projets, avec un investissement estimé à 934 millions d’euros depuis le démarrage de ses activités en Tunisie, en 2012.

Commentaires: