Enlèvement de nouveau-nés : Vers le recours au bracelet électronique en Tunisie


L’affaire du nouveau-né Youssef qui a été récemment kidnappé par une femme, a rouvert le débat autour de la protection des nouveau-nés dans les hôpitaux.

S’exprimant sur Al Wattania, le ministre de la Santé Abdelatif Mekki a fait savoir que son département se penche actuellement sur l’étude de nouvelles solutions pour mettre fin à ce phénomène. Il a proposé dans ce sens d’équiper ces nouveau-nés de bracelet électronique. « Si cette solution ne pose pas un problème d’ordre légal, nous envisageons de mettre en place ce système pour détecter les éventuelles tentatives d’enlèvement », a-t-il expliqué.

Ce dispositif est déjà utilisé en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. En France, où certains hôpitaux en équipent les nourrissons, le port de bracelet électronique par les bébés pose problème d’ordre éthique.

Ce bracelet équipé d’une puce est placé sur la cheville du bébé et des récepteurs sont installés dans le périmètre où se trouve le nouveau-né. Si le bébé sort de la zone couverte, une alarme se déclenche et un dispositif de verrouillage des issues et des ascenseurs se déclenche.

Commentaires: