A. Harouni : « Béji Caïd Essebsi a rejeté une offre émiratie colossale visant à exclure Ennadha »

Le président du Conseil de la Choura d’Ennahdha, Abdelkrim Harouni, a fait savoir que l’ancien président de la République, Béji Caïd Essebsi, avait la possibilité d’écarter le mouvement de la scène politique, mais ne l’a pas fait.

« Béji Caïd Eseebsi a rejeté une offre financière colossale des Émirats pour exclure le mouvement Ennahdha », a-t-il déclaré à l’agence Anadolu. « Les Émirats ont tenté de séduire le défunt président, dans l’objectif de mettre fin à l’expérience démocratique ».

Et d’ajouter que « ces pays ont tenté, par le biais de leurs mandataires en Tunisie, de perturber et de faire avorter l’expérience tunisienne ».

« La Tunisie n’est pas un pays de coups d’État, notre armée est favorable à la révolution et attachée à la démocratie. Elle fait avancer notre lutte contre le terrorisme et est respectée par tous les Tunisiens », a indiqué le responsable.

Il a également fait savoir que ces parties ont tenté de faire avorter l’expérience tunisienne à travers l’Algérie, « mais que notre sœur aînée leur a répondu que la stabilité de la Tunisie était une ligne rouge ».

Le président de la Choura a dans ce sens affirmé que « la deuxième tentative provient actuellement de l’ARP », où, selon lui, il y a une émergence de voix anti-révolutionnaires et anti-démocratiques qui appellent à des discours de haine et à la violence entre Tunisiens.

Commentaires: