Lutte contre le coronavirus : Pour Mekki, la contribution de Sonia Ben Cheikh ne dépasse pas 10% !


Pour le ministre de la Santé, tout le mérite revient aux cadres et compétences du ministère de la Santé. Dans une récente interview accordée à France 24, Abdelatif Mekki est revenu sur le long parcours de la lutte contre le coronavirus, et le succès de l’expérience tunisienne en matière de prévention contre la propagation du coronavirus.

Même si l’ancienne ministre de la Santé Sonia Ben Cheikh avait mis en place la stratégie de prévention contre la propagation du virus sur le sol tunisien notamment en ce qui concerne le contrôle des frontières, des aéroports et des ports, Mekki est d’un autre avis. Selon ses dires, la contribution de l’ancienne ministre de la Santé ne dépasse pas 10% dans l’ensemble des efforts fournis pour lutter contre le virus. « Sa contribution est comprise entre 5 et 10%, tout le mérite revient aux compétences du ministère qui ont tout fait pour gérer la crise et lutter contre le coronavirus », a-t-il expliqué.

Il faut rappeler que l’actuel ministre de la Santé a pris le train en marche. Juste après son entrée en fonction la Tunisie a enregistré son premier cas de contamination, le 2 mars dernier.

L’ancienne ministre de la Santé avait annoncé une stratégie visant à prévenir la pénétration du virus sur le sol tunisien en renforçant le contrôle notamment dans les aéroports. Cette stratégie avait prévu également l’installation de centres d’isolement médical en collaboration avec le ministère du Tourisme, une décision qui a créé un refus populaire dans certaines régions, notamment à Borj Cedria dans le gouvernorat de Ben Arous, où les habitants se sont opposés à l’installation d’un centre pour accueillir les éventuels cas confirmés.

Commentaires: