La démission collective au sein du service des maladies respiratoires à la Rabta annulée

L’ancienne ministre de la Santé et cheffe de service des maladies respiratoires à l’hôpital la Rabta a confirmé ce jeudi 2 juillet 2020 le retrait de la démission collective annoncée hier.

Le service en question, explique-t-elle sur Jawhara fm, souffre d’un manque d’infirmiers, ajoutant que les deux infirmières sont parties en vacances, ce qui a incité le cadre médical à protester à travers cette démission.

Il s’agit d’un mouvement symbolique selon ses dires, visant à améliorer la situation du service et à effectuer les recrutement nécessaires pour éviter une situation plus difficile.

Hier, Dr. Samira Marai a fait état de conditions extrêmement difficiles au sein de son service en dépit de la crise du coronavirus. « Depuis un mois, nous exerçons seulement avec deux infirmiers qui couvrent 12 heures de travail », a-t-elle expliqué sur IFM.

Elle a rappelé également que son service manque pratiquement de tous les médicaments, affirmant qu’elle a alerté les autorités sur cette question depuis le mois de mai.

Commentaires:

Commentez...