Ingérence turque en Libye : Paris suspend sa participation à une mission de l’Otan en Méditerranée

La France a officiellement informé, ce mercredi 1er juillet, l’OTAN qu’elle suspendait sa participation à une opération navale en Méditerranée après les résultats d’une enquête sur un incident entre des navires de guerre français et turcs.

Cité par Reuters, un responsable au ministère de la Défense français a déclaré que la France avait demandé quatre fois de clarifier le rôle de l’opération Sea Guardian, y compris sa coopération avec une mission de l’UE qui applique un embargo des Nations Unies sur les armes en Libye.

La France a accusé la marine turque d’avoir un comportement « hostile et inacceptable » entravant les efforts de mise en oeuvre de l’embargo de l’Onu sur les armes à destination de la Libye.

La France s’est lancée dans une guerre médiatique et diplomatique contre la Turquie en raison de sa politique adoptée en Libye.

Après avoir condamné le « jeu dangereux » de la Turquie en Libye lors de son entretien avec le chef de l’Etat Kais Saied, le président français Emmanuel Macron s’est encore une fois attaqué à la politique d’Erdogan en Libye. « Nous sommes à un moment d’indispensable clarification de la politique turque en Libye, qui est pour nous inacceptable » a-t-il lancé, cité par les médias français.

Emmanuel Macron a ainsi accusé lundi 29 juin, à Meseberg en Allemagne la Turquie d’avoir dans le conflit libyen une « responsabilité historique et criminelle » en tant que pays qui « prétend être membre de l’Otan, en tout cas elle le revendique ».

Commentaires: